Caudron Luciole. Histoire

Le 1er vol officiel du F-AZCT le 20 juillet 1985- 5 années et 7.000 heures de travail

Au début du siècle , dans le département de la Somme , près de la ville du Crotoy , deux frères , Gaston et rené CAUDRON construisirent un aéroplane qu'ils désirent équiper de deux moteurs FARCOT.
Nous sommes en été 1908.Au printemps 1909, les moteurs ne sont toujours pas livrés.les frères CAUDRON n'ont plus la patience d'attendre.Leurs parents sont fermiers et possèdent dans leur écurie une belle jument réputée pour sa fougue.Son nom ? : Luciole. Et c'est elle qui attelée à l'aéroplane, remplace les moteurs et fait décoller la machine !

C'est ainsi que vers 1930, la Société CAUDRON propose à la vente un biplan qui reçoit comme nom de baptême Luciole en souvenir de la brave jument. Le Luciole remporta le concours , organisé par l’État Français dans le but de doter ce que l'on appela L’aviation Populaire ,d'un avion école simple à piloter et facile d'entretien. L’aviation Populaire donnera de nombreux pilotes lors de la seconde guerre Mondiale.Le 1er Caudron-Renault Luciole proposé à la vente fut un C230.. en 1930.Il y eut en tout 720 exemplaires de construits, tout modèles confondus de Luciole.La fin de ces constructions s'arrêta avec le début de la seconde guerre Mondiale.

Ici celui de l'Aéro-club de La Baule, avec un moteur Samlson ,avant guerre- F-ALXO. La différence principale entre ces modelés tient essentiellement dans la motorisation.

En effet , citons le moteur Salmson 7AC en étoile de 95 CV, le C270/1 avec moteur Salmson 7ACA de 105 CV, le C275 avec le Renault 4Pgi Bengali Junior de 100 CV puis le C277 moteur Renault 4 cylindres en ligne de 140 cv.Il y eut 433 Caudron Renault C275 Luciole de construits.C'est le modèle le plus construit.

Dans ce biplace en tandem, le pilote est à l'arrière et on trouve un coffre à bagage ainsi qu'un coffre à outils.Le fuselage , long de 7,67 m est construit en spruce. Les quatre demi-ailes, d'une envergure totale de 9,90 m sont repliables et également en spruce. Cet avion conçu très simplement, sans dispositifs spéciaux (volets, compensateurs), était un avion-école de début. S'il ne peut raisonnablement pas faire de voltige, sa simplicité de construction n'accorde aucune concession dans le pilotage.(Voir Essai en Vol du Luciole).
Le succès du "Luciole" est dû au fait qu'il remporta le concours organisé en 1936 par le gouvernement entre les constructeurs français ceci pour mettre à la disposition des Aéro-clubs un avion-école dont le prix de revient soit faible.C'est le temps de l'Aviation Populaire.En 03/1936 son prix était de 46.500 F (en francs de l'époque) avec 4 mois de délai de livraison ( Luciole N° 71 ) .

Lorsque la seconde Guerre Mondiale éclate la production est arrêtée et , lors de l'armistice de 1940 , une partie du parc existant trouve refuge en zone libre.
Publié par Anonymes le 25/05/2016 17:27:13 (509 lectures)
Your article was exllecent and erudite.