Histoire du Gardan Horizon - GY 80'Un peu d'histoire...naissance de cet avion le 21.07.1960
Nom: Gardan Prénom : Yves Profession : Ingénieur - Débute sa carrière e 1945 au Ministère de l'Air . L'année suivante, entre chez SIPA (Société Industrielle Pour l'Aéronautique) Concepteur du SIPA 90 il en sera fabriqué 130 exemplaires. Ce succès fera qu'il fondera , en 1949, sa société : "Constructions aéronautiques du Béarn" à Pau.Le Mini cab sortira de cette société à 30 exemplaires mais 130 Mini cab amateurs seront construits.
Ce biplace remporta de nombreux succès en battant plusieurs records du mode de vitesse et de distance. Citons l'année 1952 où le Minicab en circuit fermé de 2.000 km, remporta ce record avec un moteur de 65 CV à la vitesse de 183km/h.

Puis vint le SIPA 200 Minijet, réacteur Turbomeca Palas de 160 kg de poussée, d’envergure de 7,20 m , il passait très bien la voltige.Puis , peu après , le SIPA 300 biplace en tandem, même réacteur, mais qui restera à l'état de prototype.
Retour à Pau où le Supercab ,continental de 90 CV, train escamotable, 142 kts, voit le jour.
Retour chez SIPA, conception du SIPA 1000... 3 avions construits. Puis le SIPA 1100 à l'état de prototype. 1958 à 1962 ..Pau. Yves Gardan conçoit un quadriplace métallique, trains rentrants avec ses volets conjugués, 3 motorisations Lycoming 150 , 160 et 180 CV, hélice à pas fixe et hélice à pas variable :
Ce sera le futur GARDAN HORIZON L’avion effectue son premier vol en 1960. Cet avion attire l'attention de "Sud Aviation" qui en achète la licence. Le GY 80 sera certifié en 1962, 259 seront construits.
Le 6 mai 1963 marqua le véritable point de départ de la vie publique du GY-80.

Le Gardan GY-80 "Horizon" du Musée:Jean Caillard , ancien pilote d'essais et ami du défunt René Hirsch (ami de logue date de M Gardan), a fait don de cet avion au Musée Aéronautique Presqu'île Côte d'Amour, dans les circonstances suivantes: Cet avion était la propriété de René Hirsch . Il ne s'agissait pas de celui qu'il utilisait pour ses recherches sur "L’absorption de rafales", mais celui qu'il utilisait pour son propre plaisir.

Décédé (1995) alors qu'il poursuivait toujours ses recherches sur "Les moyens de soustraire un avion à l’action des rafales" (ainsi s'intitulait sa thèse de doctorat soutenue en 1938) René Hirsch a légué ce Gardan à son fidèle ami Jean Caillard. Il décida de nous le confier afin de le maintenir en état de vol et de la faire voler. Et c'est avec joie que toute l'équipe du Musée a accepté cet avion ayant appartenu à l’un des meilleurs aérodynamiciens que la France n'ait jamais eu. Au moment de son décès à 87 ans , René Hirsch poursuivait toujours ses études à l'aide d’une cellule de TB 20, (avion Colibri) : le TBH 20, acquis en 1990 et modifié pendant quatre ans. Il avait testé son TBH 20 ( H pour Hirsch) qui vola pour la première fois le 16 mars 1995, avec son ami et pilote d'essai Jean Caillard aux commandes et qui poursuivit les essais jusqu’en mai 1999. On comprendra mieux pourquoi il s'agit à double titre d'un "morceau" de notre patrimoine aéronautique que nous conservons.

Lire l'article du "FANA de L’aviation" de Juillet 1997 sur M Gardan et ses avions.

Caractéristiques F-BLPJ 160 CV Hélice Hartzell à pas variable Envergure 9,70 m - Longueur 6,64 m - Hauteur 2,60 m - Surface alaire 13m2 - Vitesse 124 kts - Décrochage 49 kts - Vitesse max 130 kts - Plafond pratique 14.000 ft - Autonomie - 675 m